vendredi 26 février 2010

Le journaliste Mike Leyral viré de TNTV

Le rédacteur en chef adjoint de TNTV et également correspondant de l’AFP en Polynésie, Mike Leyral, a reçu [mercredi] soir, et à sa grande surprise, un courrier lui annonçant sa mise à pied conservatoire, en attendant une demande de licenciement, qui devra passer par l’inspection du travail, compte tenu de son statut de représentant syndical. À l’origine du conflit avec la direction, notamment, est avancé un reportage sur la stérilisation à la clinique Paofai. (Lu sur le site de la Dépêche)

A propos de l'affaire de la clinique Paofai:

Selon Patrice Jamet, président l'association A Tauturu ia na, de 1999 à avril 2009 le service de stérilisation de la clinique Paofai n'était "pas aux normes". L'association aurait recueilli les témoignages d'un médecin et d'agents de ce service allant dans ce sens.

Qu'est-ce qu'on reproche à Mike Leyral?
Difficile à savoir car l'affaire est entre les mains de la justice et Mike n'a fait aucun commentaire. En tout cas une divergence points de vue avec le directeur de TNTV, Yves Hauppert.

Un comité de soutien à Mike Leyral est déjà né sur Facebook:

"Pour la réintégration immédiate à TNTV de MIKE LEYRAL"

Et vous, vous êtes pour ou contre son liciement?

3 commentaires:

Phil a dit…

ligne rédactionnelle
Commentaire lu sur Tahiti Herald Tribune (extrait):

On ne peut pas quand on est journaliste créer "l'état dans l'état". Il faut suivre la ligne rédactionnelle.

Comme disait un homme politique français : "Soit on est d'accord et on la ferme, soit on se casse".

Anonyme a dit…

soit il est vrai qu'il se doit de suivre la ligne rédactionnelle mais ou est la liberté de la presse?? et dans quelle limite .....

toute vérité doit etre relatée (suite à des recherches étayées)dans les pages du quotidien qu'est la dépeche ou bien sur le support médiatique qu'est TNTV.

donc je suis contre son limogeage

Anonyme a dit…

Phil,

L'homme politique qui a dit ça était sûrement un grand démocrate, c'est de l'ironie bien sûr...

On peut ne pas être d'accord avec le système et lutter de l'intérieur pour le réformer, quand on est courageux...


Seuls les lâches se tirent...

Quand à Myke Leyral, c'est un excellent journaliste et la qualité de son travail ne peut pas être remise en cause, il s'agit plutôt d'une affaire personnelle avec son chef, ce qui encore plus lamentable...

A.B.

Enregistrer un commentaire