jeudi 18 février 2010

Pour ou contre le King Tamatoa?



Le King Tamatoa, très attendu par les Ratomatai, arrive dans quelques jours mais il pourrait bien rester à quai s'il ne bénéficie pas, comme son concurrent direct Air Tahiti, du carburant détaxé. GTS, opposé depuis le début au bateau de Bill Ravel, dit "niet".  C’est pourtant un formidable outil de désenclavement et de développement pour les Iles Sous Le Vent.

GTS a réaffirmé hier (17 février) son refus: « Le King Tamatoa a sa licence d’armateur, comme Taporo, comme le Hawaiki Nui sur les ISLV. Donc il a les mêmes droits que les armateurs, donc il paye le même carburant que les armateurs. Pourquoi il paierait un carburant totalement détaxé ? C’est comme les croisières, et bien, il faut alors qu’il fasse de la croisière et non pas de la desserte. Oscar à l’époque, ce qu’il a dit, ‘il a sa licence, il n’aura ni la défisc, ni la détaxe’, il ne peut pas l’avoir, sinon, il faut défiscaliser tout le carburant de tous les armateurs de toute la Polynésie. » 

Jean-Christophe Bouissou estime, lui, qu'il faut accorder la détaxe: « Je trouve que cette demande est justifiée de par le fait, d’abord, que la compagnie King Tamatoa est un véritable concurrent à la compagnie de transport aérien, bien connue dans notre pays, puisque c’est un navire qui doit transporter plusieurs centaines de passagers dans un grand confort sur les ISLV. J’estime que dans ce cadre là, et si on ne souhaite pas surtout que le King Tamatoa, qui est un gros consommateur de carburant et de jet fuel, puisque ce sont des réacteurs qui fonctionnent sur ce bateau. Donc, si ce bateau ne doit pas bénéficier du fond de stabilisation, il faut au moins consentir la détaxation sur le pétrole pour que les comptes d’exploitation soient équilibrés. » 

Les habitants des Iles sous le Vent, quant à eux, loin de ces histoires de gros sous, attendent ce bateau avec impatience.

Réaction d'un Raromatai: "Donc si je comprends bien Tong Sang, il faut que nous iliens, on continue à payer un max nos billet d’avion pour engraisser Air Tahiti, il s’en fout lui, il ne paie pas ses billets. Nous il nous faut un moyen de transport moins cher qu’Air Tahiti et qui puisse transporter nos voitures
Quand aux autres armateurs, ils n’ont jamais rien fait non plus pour notre transport, ils se réveillent maintenant pour un hypothétique bateau en 2013…"

Et vous, vous en pensez quoi? Pour ou contre le King Tamatoa?

15 commentaires:

Anonyme a dit…

j'ai toujours milité pour une fiscalité réduite pour les entreprises des archipels qui ont la majeur partie de leurs activités et des emplois crées dans les archipels, cela afin de décongestionner Tahiti — et réduire les problèmes de surpopulation et quartiers insalubres...).

Anonyme a dit…

Pour rendre la question un peu plus concrète, peut-être serait-il intéressant de considérer le coût de cette défisc dans la question, je crois entre 1,5 et 3 milliards de Francs par an selon les sources.
Alors, tu pourrais poser la question de savoir si ce coût élevé pour un seul bateau parait justifié, compte-tenu du nombre de chantiers en cours.
C'est l'équivalent par exemple du budget du GIE tourisme qui est à 2,4 milliards.

Est-ce que le désenclavement des Raromatai doit se faire impérativement à ce prix ? Est-ce qu'il n'aurait pas fallu une solution moins couteuse pour le Pays compte-tenu de la conjecture économique ? Oui, est-ce qu'un bateau moins gourmand mais qui mettrait 1 ou 2 heures de plus pour aller de Tahiti à Bora n'aurait pas été préférable ?

Voilà l'idée,

A plus !
T.B.

Phil a dit…

> T.B. > Personnellement à choisir entre le GIE Tahiti Tourisme et le King Tamatoa en matière de développement du Pe'i, y a pas photo! ;-)
Pour une fois, "investons" dans quelque chose de concret! lol

Rappel de quelques casseroles du GIE Tahiti Tourisme:

- 335 millions investis dans la campagne Invest in your love dont on dit avec pudeur que "l’impact n’a pu être quantifié" mdr!
- Pensions de famille non classées exclues de son guide.
- Ancienne directrice Brigitte Vanizette, condamnée en juin dernier à 10 millions d’amende et 18 mois avec sursis par le tribunal correctionnel pour recel d’abus de confiance et abus de confiance...

Anonyme a dit…

Réaction d'un Raromatai

Exemple d’aberration monopoliste : la semaine dernière, un ami descend à Tahiti. Coûts actuels : 18000 F/avion + 30000 F/3 j/voiture louée = 48000 F ; avec King Tamatoa, sans réservation à l’avance, coûts : 12000 F/bateau + 10000 F/fret voiture AR = 22000 F soit 2,2 X moins cher…

Phil a dit…

Commentaire d'un lecteur de la Dépêche en ligne le 20 février:

"Et M. Degage, est-ce que lui a été sincère quand il a fait construire l'Aremiti 5 pour desservir les Raromatai pour finalement fair du xxxxxxx pour obtenir une licence pour Moorea en 2004? Si on connaît ce bordel aujourd’hui c’est bien grâce à lui!
Degage à fait exactement la même chose en 2004: « Si le gouvernement nous réfuse la licence sur Moorea, nous revendrons l’Aremiti 5. Dans le cas ou l’Aremiti 5 obtienderait la licence pour Moorea, l’Aremiti 4 serait alors affecté sur les îles sous les vents » (Tuanua Degage)
l’Aremiti 5 a bien obtenu sa licence et l’Aremiti 4 a disparu!"

Phil a dit…

Pour pouvoir bénéficier de la détaxe sur le carburant, le King Tamatoa a besoin qu'une règlementation sur-mesure soit votée par l'Assemblée.
Bien que GTS soit opposé à ce projet, il semblerait que la majorité des représentants lui soit favorable. Notamment:

- le groupe Te Natira’a mené par Sandra Lévy-Agami
- Ia Ora te Fenua de Jean-Christophe Bouissou
- le groupe UDSP
- plusieurs élus de la majorité, comme Lana Tetuanui et d’autres élus des îles Sous-le-Vent

Phil a dit…

Lu sur Tahiti Tomorrow:

"Se donner l’image de celui qui prive ou retarde l’entrée en service de ce qui est considéré par le plus grand nombre comme étant un outil de développement économique sera suicidaire.

GTS met en jeu sa mairie, la représentation de son parti aux iles sous le vent et non accessoirement la ralliement de BOUISSOU !"

Phil a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Phil a dit…

Vu sur youtube

Une vidéo amateur du King Tamatoa au quai de Papeete

Imposant!

Phil a dit…

Commentaire d'un lecteur de Tahiti Tomorrow (extrait):

"Les pauvres incapables qui nous gouvernent, ce sont eux qui nous demandent ou plutôt qui nous prennent notre argent par la force.
Et ces incapables n’ont pas été foutus depuis des décennies de mettre en place un transport pas cher sur les iles malgré les milliards qu’ils nous volent tous les ans.

Une personne organise ce transport que les politiques et d’autres sont incapables de réaliser et on lui reproche de jouer d’arguments pour contraindre les politiques minables d’arrêter de lui mettre des bâtons dans les roues.

Je ne connais pas le Ravel. En tout cas , ce personnage a fait avec ce bateau tout seul et malgré les embûches, ce que nos politiques sont incapables de faire depuis des décennies."

Phil a dit…

Lu sur Tahiti Today:

" Flosse, le nucléaire, Oli, Anuanuraro, Penchard,Thorel... pchitt ...dépassés, envolés, place à sa majesté le King Tamatoa. Une dimension royale qui va enthousiasmer les Polynésiens et diviser la classe politique, une quasi révolution si Gaston Tong Sang maintient son veto. Quel dilemme. Soit s'accrocher à son refus de la détaxe des hydrocarbures, soit perdre la face et une bonne partie de son électorat. Intolérable. Et pendant ce temps, Jean Christophe Bouissou dont l'amitié pour Bill Ravel foule les champs d'asphodèles ( plantes odorantes bulbeuses !) fait en sorte de contourner l'obstacle, la fleur au canon . Dans cette course d'intérêts divergents, on est prêt à parier que le gagnant, dans un premier temps, ne peut être que l'homme d'affaires. A condition que celui-ci ne déçoive pas ses clients, n'augmente pas ses prix et emmène à bon port les voyageurs. Au fait, comment fera-t-il dans les îles si les infrastructures ne correspondent pas à sa royale stature ?"

Anonyme a dit…

Va pour le King Tamatoa en espérant que Big Bill tiendra ses promesses. GTS "le petit Boule" a déjà perdu un nombre important d'électeurs aux Raromatai et ailleurs, et ça n'est pas fini. Il l'aura cherché. Le tigre de métal lui sera fatal.

Anonyme a dit…

Contre les chasses gardées des armateurs et d'Air Tahiti, il y en a marre ça fait 30 ans que ça dure, arrêtez de prendre le nuna'a pour un demeuré
Fiu

Anonyme a dit…

L'exonération d'air tahiti en matière de carburant est tout à fait normal car cette compagnie fait du service public, du désenclavement d'archipels éloignés qui correspond à des lignes déficitaires. Donc si on veut que le king Tamatoa soit à égalité avec Air Tahiti, bien qu'il fasse aussi du désenclavement d'iles éloignés et là je suis sur qu'il ne tiendrait pas la route.

Anonyme a dit…

On dirait que tous ces décideurs ignorent les difficultés que représente le fait de vivre loin de Tahiti. Ne pas pouvoir voir sa famille souvent à cause du prix du billet d'avion, acheter tout plus cher, ne pas avoir le choix pour des matériaux de construction (carrelages, toitures, sanitaires, etc..), tous ces désagréments seraient aplanis si ce beau bateau pouvait nous emmener facilement à moindre cout sur la grande île.Alors, Messieurs, fî de vos arguments où l'on devine des dessous cachés! Utilisez l'argent des contributions des français pour le bien de la communauté et vous arriverez peut-etre à remonter dans l'estime des populations, car vous êtesz bien payés grassement pour faire le bien de tous et non pas uniquement le vôtre!

Enregistrer un commentaire