mardi 30 mars 2010

Les polynésiens veulent garder Philip Schyle au perchoir

La population veut garder Philip Schyle au perchoir. Le président sortant arrive largement en tête des suffrages pour la présidence de l'Assemblée. En seconde position, à 8 points derrière, arrive Nicole Bouteau (No Oe E Te Nunaa). En 3ème position, on trouve le procureur José Thorel; une façon de dire: "les magouilleurs en prison!"

Détails du sondage
Qui voulez-vous comme président de l'Assemblée?
du 24 au 30 mars 2010, sur 96 votants:

- Philip Schyle: 23%
- Nicole Bouteau: 15%
- José Thorel: 11%
- Quito Braun-Ortega: 10%
- Guy Jacquet: 10%
- Autre (sans préciser qui): 6%
- Teiva Manutahi: 5%
- Jean-Christophe Bouissou: 5%
- Bruno Sandras: 3%
- Béatrice Vernaudon: 3%
- Teva Rohfritsch: 3%
- Oscar Temaru: 2%
- Jean-Paul Barral: 2%
- Sandra Lévy Agami: 1%
- Anthony Geros: 1%

samedi 27 mars 2010

69% ne sont pas intéressés pas l'horoscope

Apparamment l'horoscope quotidien n'intéresse qu'une minorité de personnes. 99% disent ne pas y croire mais 30% les écoutent quand même à la radio ou à la télé "comme simple distraction". Tandis que 69% disent ne pas s'y intéresser du tout.

Pourquoi alors imposer chaque jour l'horoscope à la télé et à la radio aux heures de plus grande écoute? Juste pour vendre des tickets de la Pacifique des jeux?...

Résultats du sondage
Que faites-vous habituellement quand passe l'horoscope à la télé ou à la radio?
du 21 au 27 mars 2010

sur 82 votants
69% a voté "je ne regarde pas / je n'écoute pas"
30% a voté "je regarde / j'écoute comme une simple distraction"
1% a voté "je regarde / j'écoute, j'y crois"

vendredi 26 mars 2010

GTS doit-il accepter Flosse au perchoir pour sauver sa majorité?

Fritch a prévenu: à nous le perchoir, sinon adieu la majorité!

"Un engagement a été pris entre le Tahoeraa, To Tatou Ai'A et Te mana o te mau motu", a-t-il rappelé, pour la répartition des postes-clés:
- la présidence du pays: un To Tatou
- la vice présidence: un Tahoeraa
- la présidence de l'Assemblée: un Tahoeraa.

"Pour le Tahoeraa Huiraatira, menace Fritch, l'équation est simple: ou les accords sont respectés ou c'est la fin de la majorité ".

"Le Tahoeraa Huiraatira n'ose imaginer que ses alliés politiques ne tiennent pas parole", s'offusque le très vertueux vice président à la mémoire sélective...

PETIT RAPPEL


mardi 23 mars 2010

Qui voulez-vous comme président de l'Assemblée?


 Papi Sénateur : arrivera-t-il malgré tout au perchoir?

“Est-ce que pour l’image de la Polynésie, il faut laisser Gaston Flosse être président de l’assemblée ?” telle est la question d’un Philippe Schyle au trois quarts out de son bureau douillet », lit-on aujourd'hui sur Tahiti Tomorrow.

"Si au regard des textes et de sa situation judiciaire, Papi est éligible et bien sachez qu’il sera le prochain président de l’Assemblée de Polynésie", affirme Lamomie, éditorialiste du blog satirique.


samedi 20 mars 2010

Que faites-vous, habituellement, quand passe l'horoscope à la télé ou à la radio?

Tous les jours à la télé et la radio, nous avons droit aux horoscopes, chinois ou occidental. Juste avant le JT, aux heures de plus grande écoute, les deux grandes chaînes publiques RFO et TNTV, entre autres, nous révèlent ce que nous réservent les astres...
Certains y croient -plus ou moins; pour d'autres c'est une simple distraction sans implications; tandis que d'autres encore s'en irritent, zappent ou coupent le son.

Finalement, les astres nous influencent-ils ou pas? Vous y croyez, vous?
Petit rappel de notions de bases de l'astrologie, en particulier pour les personnes nées dans l'hémisphère sud...


vendredi 19 mars 2010

57% pour l'impôt sur le revenu et contre les allocations de chômage

Résultats des sondages
"Pour ou contre l'impôt sur le revenu ?", et
"Pour ou contre les allocations de RMI et de chômage?"
(en Polynésie française)

du 13 au 19 mars 2010

Sur respectivement 132 et 126 votants

- 57% ont voté pour l'impôt sur le revenu si les autres impôts et taxes baissent considérablement
  42% ont voté "contre"

- 57% ont voté contre les allocations de RMI et de chômage
  38% ont voté "pour"

Ne se prononcent pas: 1% concernant l'impôt et 5% sur les allocations.

mercredi 17 mars 2010

Ecstasy Nui


Le procureur de la République a requis hier des peines allant de 80 000 Fcfp d’amende à 12 mois de prison avec sursis et 300 000 Fcfp d’amende à l’encontre des 33 anciens PNC et quatre salariés d’ATN pour infraction à la législation sur les stupéfiants. Le tribunal correctionnel rendra son jugement le 4 mai prochain.
Les Nouvelles 17/03/10

83% ne veulent pas de Flosse comme président de l'Assemblée

Résultats du sondage
"Flosse président de l'Assemblée ?"
du 11 au 17 mars

Sur 145 votants

- 83% ont voté "contre"
- 13% ont voté "pour"

4% ne se prononcent pas

Résultats qui confirment le sondage de janvier

mardi 26 janvier 2010
86% contre le retour de Gaston Flosse au pouvoir

Résultats du référendum "Pour ou contre un retour de Gaston Flosse au pouvoir?"
du 19 au 26 janvier 2010

Sur 211 participants
- 86% ont voté "contre"
- 9% ont voté "pour"
- 4% ont voté "ça dépend"

mardi 16 mars 2010

75% pour l'ouverture de casinos en Polynésie



Résultats du sondage
"Pour ou contre l'ouverture de casinos en Polynésie ?"
du 10 au 16 mars 2010

Sur 154 votants

- 75% ont voté "Pour"
- 23% ont voté "Contre"

2% ne se prononcent pas

lundi 15 mars 2010

Améliorer le système fiscal: oui! Augmenter les impôts: non!

Faisons le point après quatre jours de sondage (clos dans trois jours) sur l'augmentation des prestations familiales et la mise en place de l'impôt sur le revenu en Polynésie suggérées par le rapport pour réduire les inégalités sociales.

53% sont pour la mise en place de l'impôt sur le revenu "si les autres impôts et taxes baissent considérablement".
La même proportion (53%) est contre l'instauration d'allocations de RMI et de chômage.
Ce qui tend à montrer que les gens sont pour une répartition plus juste de la charge fiscale (les plus gros revenu doivent contribuer plus) mais contre une augmentation des impôts: plus d'allocations étant synonyme de plus d'impôts pour les financer.

Il a y bien sûr d'autres facteurs à prendre en compte dans notre recherche d'une société plus juste, comme le fait remarquer un lecteur dans un commentaire. [ndlr: les sous-titres ont été rajouté pour faciliter la lecture]

Les grands propriétaires ne devraient pas relever de la solidarité

"La question n'est pas si simple que pour ou contre. Il y a effectivement des grands propriétaires qui ne devraient pas relever de la solidarité mais il y a aussi des travailleurs pauvres (salariés ou patentés) et des personnes qui sans emploi n'ont pas de quoi payer le minimum vital (manger, loyer, électricité)."

DOM: 36% de RMIstes qui ne cherchent pas forcément un emploi

"Il est clair aussi que l'exemple des DOM fait peur avec 36% de RMIstes qui ne cherchent pas forcément un emploi. Ici au moins les personnes privées de revenus salariés essayent d'autres sources de revenus légales (ventes de gateaux par exemple) ou pas (trafics ou prostitution)."

Un revenu minimum pour payer le vital sans tomber dans l'oisiveté

"Il pourrait être envisagé un droit à une activité rémunérée (travaux d'intérêt général, formation professionnelle) qui permettrait aux personnes privées d'emploi de bénéficier d'un revenu minimum pour payer le vital sans tomber dans l'oisiveté."

Les impôts ne doivent plus augmenter

"Pour le financement d'une telle mesure... c'est un autre débat. En tout cas les prélèvements obligatoires ne doivent plus augmenter. Une autre répartition peut-être... et surtout une chasse sans merci aux fraudeurs de tout poil."

Ndrl: sans oublier une chasse à la gabegie, aux privilèges indescents et aux détournement de fonds publiques par la caste politique...

vendredi 12 mars 2010

Pour ou contre l'allocation de chômage et l'impôt sur le revenu ?

L'étude sur la pauvreté en Polynésie dit que l'augmentation des prestations familiales (allocations, RMI*, chômage?) et la mise en place de l'impôt sur le revenu en Polynésie réduiraient les inégalités sociales.
"Si les inégalités sont aussi élevées", explique le rapport, "c'est en grande partie en raison de l'absence des mécanismes compensatoires ou redistributifs opérant à travers les prestations familiales et la fiscalité directe sur les revenus."

*RMI: Le Revenu Minimum d'Insertion (RMI) est une prestation  en espèces  destinée aux personnes âgées d'au moins 25 ans ou qui ont la charge  d'un ou de plusieurs enfants et dont le revenu est inférieur à un certain plafond.

Etes-vous favorable ou non à la mise en place des allocations de RMI* et de chômage, et de l'impôt sur le revenu en Polynésie?

Votez en bas de page.

jeudi 11 mars 2010

Pauvre rapport sur la pauvreté en Polynésie

Avez-vous lu le rapport récent sur la pauvreté en Polynésie ou juste ce qu'en dit la presse?
On y trouve des trucs qui laissent rêveur:

« A éducation égale, le chômage est un facteur aggravant car il accroît le risque de pauvreté en 40% par rapport à un actif occupé »!
Sans déconner?!

Et encore: « Ayant de plus faibles revenus, l’instabilité aura des conséquences plus dramatiques car l’absence de moyens financiers ne leur permet pas d’atténuer les chocs sur la consommation »…
Tu m’en diras tant…

C’est pas fini: « Cette population qui accumule les désavantages a plus de difficultés pour les surmonter et peuvent transmettre la pauvreté à la génération suivante ».
Naaan?!!

Et pour conclure: « Dans la perception du bien-être global exprimé par les ménages, l’analyse des réponses montre que chacune des dimensions de la pauvreté a un impact spécifique sur le niveau de satisfaction du ménage, ce qui apporte une justification ex post à l’approche multidimentionnelle de la pauvreté mise en place dans cette étude ».
Houla!… c’est bon signe, docteur, ou pas?

Si les solutions pour remédier au problème de la pauvreté sont du même niveau que ce rapport, on est pas rendu!

Le sondage de cette semaine: faut-il tuer les statisticiens ?!
(juste pour rire... une fois n'est pas coutume! ;-)

PS Il y a surement des trucs vrais dans ce rapport mais quand je lis que l'inégalité en Polynésie a "un niveau proche des pays latino-américains", moi, qui ai habité huit ans au Brésil, j'ai un peu des doutes, franchement. Au lieu de payer pour des études de ce genre (au fait combien ça a coûté?), pourquoi ne pas FAIRE quelque chose pour les pauvres? Ce serait mieux, non?

"Quand on veut enterrer un problème, on créé une commission" disait Clémenceau. Voilà, vous avez tout compris!

-------------------------------------------------------------------------

Voici les résultats de ce sondage express (1 jour) juste pour se défouler.
Sur 26 votants
- 76% pensent que ceux qui ont pondu ce rapport ne sont pas pire que ceux qui les ont payé pour le faire
- 15% trouvent qu'ils nous prennent vraiment pour des cons
- 7% ne se prononcent pas mais n'en pensent pas moins

mercredi 10 mars 2010

Teriipaia s’excuse... si ses paroles ont été mal interprétées !

Le ministre de la culture Teriipaia s'est "excusé si [son] intervention a pu heurter la sensibilité de certains". "Mes propos, dit-il, ont été mal interprétés, voire déformés par certains". "ll faut les replacer dans leur contexte", explique-t-il. Ils faisaient suite aux propos "provocateurs" des hôteliers.

Décryptage:
Le ministre ne s'excuse pas de ses paroles mais seulement du fait qu'elles ont pu heurter la sensibilité des certains qui l'ont d'ailleurs provoqué. En clair, c'est la faute des hôteliers qui l'ont provoqué et qui sont trop sensibles et qui ont mal interprété ses propos!

La vidéo de ses "excuses" au JT de TNTV (extrait):

Merci à Tahiti Herald Tribune pour mettre la vidéo en ligne!

Nous avons donc arrêté notre sondage sur ce sujet.
100% des votants ont été choqués par ses paroles et voulaient qu'il fasse des excuses. Des vraies. Il ne les a pas faites.

Résultats du sondage éclair
"Le ministre Teriipaia doit-il faire des excuses publiques aux hôteliers?"
le mercredi 10 mars de 12H26 à 19H11 (moins de 7 heures de sondage)

Sur 67 votants

100% ont dit "oui, il doit faire des excuses"
72% ont dit que "sinon qu'il devrait être renvoyé du gouvernement"

Ça faut pas y compter car GTS a déjà dit qu'il soutient son ministre dans cette affaire.

En résumé, y a pas eu de propos racistes ou xénophobes. Y a pas de conflit d'intérêts. Circulez y a rien à voir!

Pour ou contre Flosse au perchoir?

Gaston Flosse briguerait le perchoir de l'Assemblée

 Si l'on en croit Christine Bourne, "l'ombre gigantesque de Gaston Flosse, candidat au perchoir" plane sur l'Assemblée. Dans ses Confidences d'aujourd'hui (site Tahiti Today), l'éditorialiste proche du vieux lion rappelle qu'il "n'a jamais douté de ses capacités ou perdu de sa superbe, de son autorité, de son ambition". "Il tient pour négligeable les épées suspendues, a toute confiance en lui même et tel le Phénix... se prépare à renaître. Mais attention, dit-elle, Flosse à l'Assemblée, le gouvernement devra passer sous les fourches caudines de cet indéracinable bonhomme".

Et vous, vous en voulez comme président de l'Assemblée?
Votez en bas de page.

73% ne font plus confiance à Bill Ravel

Après sa décision de ne pas commencer les rotations du King Tamatoa le 5 mars comme promis, alors que 3.500 personnes avaient acheté leurs billets à la foire du tourisme, la cote de Bill Ravel est au plus bas!

Résultats du sondage "La cote de confiance de Bill Ravel"
du 4 au 10 mars 2010

Sur 135 votants

- 5% lui font "entièrement confiance"
- 13% lui font "plutôt confiance"
- 21% ne lui font "pas confiance"
- 52% ne lui font "pas confiance du tout"

9% ne se prononcent pas

mardi 9 mars 2010

Pour ou contre l'ouverture de casinos en Polynésie?

Franck Falletta, Pdg de Tahiti Nui Travel, propose un projet de 80 milliards payé par des investisseurs privés pour "sauver le tourisme". Au programme, explique les Nouvelles, le rachat de 14 hôtels (voire plus) sur toute la Polynésie, la création de nouveaux établissements, un film en 3D pour promouvoir la Polynésie, et l'arrivée de nouvelles compagnies aériennes.

"On va faire un film en 3D pour faire connaître la Polynésie. 90% de la planète ne sait pas où se trouve la Polynésie. On va donner une autre image de la Polynésie."

"On va faire un complexe important à Tupai. Il y aura un casino, une salle des congrès, plusieurs golfs, une marina, des boutiques. Pour relancer le tourisme, parce qu'on ne peut plus vendre que des hôtels sur pilotis, on va construire des hôtels immergés à Tupai. On met 40 milliards pour le rachat des hôtels et 40 milliards pour le complexe."

Le Pays investirait aussi dans cette entreprise ? "Pas du tout, c'est privé."

"Tout ce qui a existé avant a échoué, il faut maintenant innover et nous avons les moyens d'innover. Les politiques sont d'accord avec nous. Ce n'est pas un délire. C'est une réalité." Pourquoi ne pas avoir fait cette opération plus tôt ? "On avait les idées mais on ne pouvait pas trop les appliquer parce qu'il y avait le GIE... Je ne veux incriminer personne mais le travail touristique a été mal fait, mal conduit. On était obligé de subir mais maintenant on ne veut plus subir."

On reparle donc de casino. Est-ce qu'une fois de plus les églises vont réussir à stopper ce projet ambitieux?

Et vous, vous êtes pour ou contre l'ouverture de casinos en Polynésie?
Votez en bas de page!

Le ministre Teriipaia doit-il faire des excuses aux hôteliers?

"Vous n'êtes que de passage!" a jeté notre ministre de la culture, Mita Teriipaia, à la figure des hôteliers de Bora Bora lors qu'une réunion gouvernementale ce samedi. La phrase jugée blessante, voire xénophobe, en a choqué plus d'un. On n'a entendu aucune excuse publique du ministre.

Les hôteliers de Bora Bora lourdement touchés par le cyclone Oli doivent remettre en état les toitures de leurs bungalows. Pandanus obligatoire dit la loi. Or en ce moment, il y a pénurie donc les prix montent. Les hôteliers ont demandé l'autorisation d'utiliser d'autres matériaux pour les toitures. C'est alors que le ministre a répondu: "Vous n'êtes que de passage. Ici, c'est nous qui commandons".

Le ministre du tourisme Steeve Hamblin a précisé: "Il a parlé en son nom, pas au nom du gouvernement." Mita Teriipaia n'aurait, à ce jour, pas fait d'excuses publiques.

Est-ce que vous approuvez ou désapprouvez le comportement du ministre Teriipaia?
D'après vous, cette affaire devrait en rester là? le ministre devrait faire des excuses publiques? il devrait être renvoyé du gouvernement?...
Votez en bas de page!

P.S. On apprend dans la Dépêche en ligne d'aujourd'hui (9 mars) que les paroles du ministre de la culture sont encore plus racistes que celles cités plus haut. Il aurait dit à l'hôtelier: “T’es qui, toi ? Qu’est-ce que tu fous là ? Quand est-ce que vous partez ? Le pandanus, c’est nous qui l’avons décidé. C’est comme ça.” Et autres amabilités. On apprend en outre que Teriipaia "a hérité il y a peu de l’entreprise familiale productrice de pandanus, à Anau, société qui alimente Bora Bora massivement."

80% sont pour légaliser et règlementer la prostitution

Résultats du sondage "Prostitution quelle solution?"
du 3 au 9 mars 2010

Sur 119 votants

- 80% sont pour "légaliser et règlementer la profession"
- 12% sont pour "plus de répression policière"
- 5% sont pour une "autre solution", sans préciser laquelle
- 3% sont pour "continuer tel quel"

dimanche 7 mars 2010

88% pensent que les rémunérations des collaborateurs des représentants sont trop souvent des cadeaux aux fetii/copains

Résultats du sondage
"Enquête sur les rémunérations des collaborateurs des représentants: Qu'est-ce que la police va trouver?"

Sur 150 votants

- 88% ont voté "que trop souvent ce sont des cadeaux aux fetii/copains"
- 11% ont voté "que les rémunérations sont justifiées dans la plupart des cas"

1% ne se prononcent pas

samedi 6 mars 2010

22% ne croiront pas à la prochaine alerte au tsunami

Résultats du sondage
"Deux alertes au tsunami, deux flops! La troisième, vous y croirez?"
du 28 février au 6 mars

Sur 187 votants

- 70% ont voté "oui"
- 22% ont voté "non

8% ne se prononcent pas

vendredi 5 mars 2010

Bienvenu au Quinn's Tamatoa!

 
On va enfin jouir de ce bateau ou pas?

Le carburant du King Tamatoa est trop cher. L'armateur a dit qu'il restera à quai jusqu'à ce qu'on trouve une solution.
D'un autre côté, un des sondages de cette semaine montre que 85% sont en faveur de la légalisation de la prostitution à Papeete...
Si Ravel transformait son bateau en bordel flottant, il ferait d'une pierre deux coups: Plus de dépenses de carburant, et nos professsionelles auraient enfin des conditions de travail décentes!
Il faudrait juste rebaptiser le bateau...
Bienvenu au Quinn's* Tamatoa!

*Quinn's:  célèbre bar du front de mer, dans les années 50 à 70. Baptisé "le repos du marin" par les cols-bleus, sa réputation a fait le tour du monde. Il a été fermé en 1973 par le service d'hygiène pour "insalubrité"! Quelle erreur! Il aurait fallu au contraire intégrer ce lieu mythique au patrimoine territorial.

79% contre le licenciement de Mike Leyral de TNTV

Résultats du sondage
"Pour ou contre le licenciement du journaliste Mike Leyral de TNTV ?"
du 27 février au 5 mars 2010

Sur 299 votants

- 79% ont voté "contre"
- 9% ont voté "pour"

- 12% sont sans opinion

mercredi 3 mars 2010

85% pensent que le milliard de subvention à TNTV serait "plus utile ailleurs"

Résultat du sondage sur la subvention d'1 milliard par an à TNTV
du 25 février au 3 mars 2010

Sur 199 votants

85% ont voté: "cet argent serait plus utile ailleurs"
15% ont voté "ça vaut le coup"

Après Oli: 54% insatisfaits de l'action des autorités

Résultats du sondage "Etes-vous satisfait ou insatisfait de la façon dont les autorités ont remédié aux dommages causés par le cyclone Oli dont vous avez été victime?", du 25 février au 3 mars

Sur 154 votants

Parmi les personnes qui ont eu des dommages nécessitant l'intervention des autorités:
- 54% se disent insatisfaits de l'action des autorités pour remédier à leurs dégâts
- 46% se disent satisfaits


63% n'ont eu aucun dommages nécessitant l'invention des autorités

3.000 passagers du KT en otages... Toujours confiance en Bill?

Bill Ravel aurait vendu, selon la presse, 3.000 billets pour le King Tamatoa pendant la foire du tourisme ce week-end. Le lendemain il a annoncé que le bateau ne partirait pas le 5 mars comme promis. Il attendra que l'Assemblée vote la loi sur les bateaux à grande vitesse proposée par J-C Bouissou.
L'armateur aurait donc trompé 3.000 clients qu'il prend maintenant en otage pour faire pression sur les représentants.
Il avait jusqu'ici la population en majorité de son côté mais après ce revirement, que certains commentateurs n'hésitent pas à qualifier d'"arnaque", sa cote de popularité risque d'en prendre un coup...
Vous lui faites toujours autant confiance?

Donnez-lui une note de confiance en votant au sondage de cette semaine (voir en bas de page).

PS Communiqué de l'armateur:
"Les billets de nos clients réservés pour le mois de mars, seront valables jusqu’au 31/12/10 ou remboursables en contactant notre service de réservation au 45 32 63. Par voie de presse radio et télé nous vous informerons ultérieurement de la date du premier départ.”

mardi 2 mars 2010

Faut-il réglementer la prostitution ?



Les prostituées de Papeete, on les regarde souvent d'un œil amusé, ou d'un air choqué, ou bien on ferme simplement les yeux, c'est selon. Mais cette profession pose le problème de ces jeunes pour qui c'est parfois la seule solution.

"Je me prostitue pour manger" titre les Nouvelles qui a suivi vendredi soir les policiers de la DSP dans leur ronde d'interpellations pour racolage.

 "Je sais que ce n'est pas bien", explique Corinne, 23 ans, "mais quand tu as besoin d'argent, tu es obligée de le faire. Ma famille ne sait pas que je me prostitue, sinon elle me tuerait. En sortant du poste de la DSP, je vais retourner près de la mairie. J'ai besoin de me prostituer ce soir pour acheter à manger demain. Je le ferai jusqu'à ce que je trouve un travail."

 Ces personnes, souvent très jeunes, qui ont opté pour cette profession courent de grands risques et se sentent rejetées par la société du fait de l'illégalité de leur gagne pain.

 A votre avis, que faudrait-il faire pour remédier à ce problème?

Comment protéger les jeunes prostitué(e)s contre les violences et la discrimination? Comment diminuer les risques sanitaires?  Faut-il sortir cette profession de l'illégalité pour mieux la règlementer?

C'est le débat de cette semaine.
Pour voter, c'est en bas de page.