vendredi 19 mars 2010

57% pour l'impôt sur le revenu et contre les allocations de chômage

Résultats des sondages
"Pour ou contre l'impôt sur le revenu ?", et
"Pour ou contre les allocations de RMI et de chômage?"
(en Polynésie française)

du 13 au 19 mars 2010

Sur respectivement 132 et 126 votants

- 57% ont voté pour l'impôt sur le revenu si les autres impôts et taxes baissent considérablement
  42% ont voté "contre"

- 57% ont voté contre les allocations de RMI et de chômage
  38% ont voté "pour"

Ne se prononcent pas: 1% concernant l'impôt et 5% sur les allocations.

2 commentaires:

Patricia a dit…

Où ce sondage a-t-il été fait ?
Dans la rue ?
Au district ?
En Tahitien ?
Je peux comprendre que les personnes qui travaillent soient contre les cotisations pour le chômage quand on sait ce qui s'est passé avec les cotisations de ces 30 dernières années.
Mais aujourd'hui !
De plus en plus de personnes n'ont aucune chance de trouver un emploi.
Des personnes RNS et retraîtées qui cotisent pour l'assurance maladie, ne peuvent plus payer le médecin, et donc cotisent mais ne sont pas soignées !
Il faut des dispensaires et le RMI car les sans emplois sont le résultat de la politique désatreuse de l'éducation,de la formation et de la politique des entreprises qui continuent d'interdire, en leur sein toute formation diplomante.
Elles continuent d'employer des cadres extérieurs qui se débarrassent au plus vite des employés locaux.
Elles se permettent de choisir les candidats selon leur ethnie, leur sexe et leur âge.
(parlant chinois, senior de 35 à 45ans, )...
Il est urgent par ailleurs de revoir les conditions d'aide aux PME qui ne font que fausser le marché, aider les amis des amis, et assassiner les entreprises en place.

Ce sondage a sur un tout petit échantillon de population,et qu'il peut dire le contraire en d'autres conditions car les disparités sont énormes d'un quartier à l'autre.
Patricia

Phil a dit…

Réponse à Patricia:
Tous nos sondages sont réalisés entièrement en ligne, ils ne donnent donc que l'avis des internautes.

Enregistrer un commentaire