mardi 27 avril 2010

Une solution vite... avant des émeutes!


La présidente du CESC, Raymonde Raoulx, s'inquiète que "les mouvements sociaux se multiplient". Elle craint que "la société toute entière ne se révolte si la situation économique et sociale n’évolue pas en mieux très rapidement. Les émeutes de 1996 ayant abouti à l’incendie de l’aéroport et de la ville de Papeete ont marqué toutes les mémoires".

Sondage:
Et vous, pensez-vous que des solutions seront mises en place à temps pour éviter des mouvements sociaux?
Votez en bas de page.

GTS veut une adminstration 30% moins cher pour équilibrer les comptes

Le pays est au bord de la faillite les dépenses sont devenues supérieures aux recettes, a confirmé Charles Wong Chou, directeur des finances et de la comptabilité. GTS veut  un plan sur 5 ans pour équilibrer les comptes avec des réductions de 30% des dépenses publiques de fonctionnement*.
Cinq inspecteurs de l’État envoyés par Paris ont commencé un audit des comptes de l’administration du Pays. Cet audit visera à formuler des recommandations pour rétablir l’équilibre budgétaire.

* Lors d'un sondage en février dernier, sur 119 votants, 78% se sont dit favorables à une diminution des salaires des fonctionnaires en Polynésie.

1 commentaires:

Phil a dit…

Moustic: A quoi a donc servi cette coûteuse farce de l'autonomie qu'il aurait fallu appeler "carte blanche pour se servir" !
S'il faut se retrouver sous tutelle de l'état pourquoi avoir supprimé le gouverneur ?
Commentaire publié dans la Dépêche en ligne d'aujourd'hui

Enregistrer un commentaire