mercredi 12 mai 2010

Un parti citoyen pour mettre fin au gaspillage


Le gouvernement a besoin de sous pour équilibrer le budget car la crise économique a provoqué une baisse des recettes fiscales dramatique. Les élus essaient de taparu une rallonge à l'Etat mais le Haut Commissaire a déjà dit: "Supprimez d'abord tous les gaspillages!".
Comme nos élus ne sont pas prêts à sacrifier leurs privilèges et que la France ne paiera pas, qui va devoir faire des sacrifices d'après vous? Nous! Exactement. Vous pouvez vous attendre à des augmentations des impôts et taxes très prochainement. A moins que nous ne votions aux prochaines élections pour une équipe prête à mettre fin aux détournements de fonds publics, aux emplois fictifs, à la corruption... bref au grand gaspillage actuel.


Y a-t-il à l'horizon un parti capable de mettre en place ces mesures courageuses?... Je n'en vois pas. Pour la simple et bonne raison que ce n'est pas dans l'intérêt de politiciens. Comme le dit très justement un commentateur du site Tahiti Tomorrow: "Ce serait établir un contrat écrit entre l’homme politique et le citoyen avec obligation de résultat, tu rêves !!!!!!"

Cette initiative ne peut venir que de l'Etat (mais le Haut Commissaire a déjà dit qu'il n'y aura pas de mise sous tutelle) ou... de nous, les citoyens.

Le récent sondage Sofres a confirmé ce que tout le monde sait: 90% de la population veut un changement des comportement de nos politiciens. La seule façon que ces 90% obtiennent satisfaction, c'est de créer un parti des citoyens pour mettre fin aux pratiques désastreuses qui ruinent notre pays.

Propositions pour mettre fin au gaspillage (à discuter et à compléter):

  1. Le nombre des représentants et des ministres, ainsi que le personnel de chaque ministère doit être réduit.
  2. Les candidats doivent avoir un casier judiciaire vierge.
  3. Les élus condamnés en première instance doivent démissionner de leur mandat en attendant la décision finale de la justice.
  4. Les indemnités de chômage des ministres et des membres de leur cabinet doivent être supprimées.
  5. En cas de changement de camp, un élu doit remettre son mandat en jeu.
  6. Interdiction pour les élus d'engager des membres de leur famille.
  7. Les indemnités des élus doivent être réduites.
  8. Les voitures de fonction pour les élus doivent soit être supprimées soit être de petites voitures, genre Twingo, sans chauffeur.
  9. Les représentants s'interdisent toute utilisation des moyens publics mis à leur disposition par l'Assemblée à des fins personnelles, non seulement des véhicules et du personnel mais aussi des moyens de communication et diverses fournitures.
  10. Les billets d'avions pour les élus, en cas de missions de travail, doivent être en classe économique. S'ils veulent voyager un classe affaire ou en première, ils doivent payer la différence.
  11. Les logements de fonction pour les élus doivent être supprimés
  12. Programme: les candidats doivent présenter des projets concrets, chiffrés, avec des dates d'achèvement.
  13. Le gouvernement doit publier régulièrement l'état d'avancement de chaque projet prévu dans son programme.
  14. Les représentants doivent rester fidèles à leur engagements pris pendant la campagne électorale, aussi bien dans la réalisation du programme de sa liste qu'au niveau des alliances de partis.
  15. Les ministres doivent prouver leurs qualifications pour leur ministère
  16. La publication du patrimoine familial pour tous les candidats, le réel bien sur avec les sociétés écrans, les parts d'actions dans telle ou telle entreprises etc.
  17. Pas de cumul des mandats (exemple maire + représentant à l'APF).
  18. Pas plus de 2 mandats successifs.
  19. Supprimer ou privatiser les officines inutiles qui ne servent qu'à planquer les copains (TEP, CCISM, SAGEP, TNTV, TNT, Maison de la Perle, Tahiti Rava'ai, etc.)... 

Note: ces propositions sont "open source". Tous les partis sont chaudement encouragés à les adopter!
De deux choses l'unes: soit un parti adopte ces mesures, soit un nouveau parti doit être créé.

Merci d'ajouter vos propositions en commentaires ci-dessous.
Cette liste sera mise à jour régulièrement, jusqu'à la rédaction d'une charte qui tracera la ligne entre les leaders qui veulent SERVIR et ceux qui veulent SE SERVIR.

Sondage:
Seriez-vous prêt à voter pour un parti qui adopterait ces mesures anti-gaspillage aux prochaines élections?
Votez en bas de page

18 commentaires:

Anonyme a dit…

je suis pour ce programme

Anonyme a dit…

tu na pas précisé si la liste était "exhaustive"...
En même temps avec un liste pareil...c'est à se demander si les gens veulent réellement voir quelqu'un au gouvernement ...lol

Phil a dit…

Anonyme 2, j'ai mis que la liste est "à discuter et à compléter", donc forcément elle est pas exhaustive ;-)

Taram a dit…

Ia ora na Phil,

Voici mes propositions :

1.41 représentants, plus de ministres remplacés un conseil de gouvernement de 5 membres issus de l’AP (style statut 1977)
2.Oui, selon le droit : c'est-à-dire le même bulletin que celui pour l’administration (je crois le n°3).
3.Oui et idem pour les « mis en examen ».
4.Indemnités maintenues pour les intéressés qui ne retrouvent leur emploi (ce qui est le cas actuellement), mais indemnité plafonnée et pendant 3 mois maxi. Cela afin que ces postes ne soient pas occupés que par des fonctionnaires et ouvert aux prolétaires.
5.Pas possible, cela serait contraire aux libertés individuelles, ensuite un élu qui ne serait plus d’accord avec son groupe, ne changera pas de groupe pour éviter de perdre son mandat mais votera différemment.
6.Oui, mais il faudra définir les limites de la famille car nous sommes tous cousins.
7.Oui, toutefois, il ne faut pas décourager les compétents qui souhaiteraient se donner à fond, sinon nous aurons que des traine-savates comme candidats.
8.Oui, quoique je propose plutôt Logan (LOL)
9.Oui, ça devrait déjà être le cas car ça tombe sous le coup de la loi (abus de biens sociaux).
10.OK, comme dans l’administration.
11.OK
12.On peut toujours rêver…..
13.Oui, à fond d’accord !
14.Les alliances de partis seront toujours indispensables pour garantie la stabilité (et surtout, ne ma parlez pas d’ « alliance contre nature », ce terme est inadmissible quand on parle des humains, nous sommes faits pour nous allier, heureusement).
15.Oui, mais comment définir les critères ?
16.Oui, cela est déjà prévu dans le statut pour les candidats qui sont élus.
17.Entièrement d’accord.
18.A débattre, pourquoi 2 et pas 3 ou 4. Si nous avons un élu compétent, honnête qui donne réellement la priorité à l’intérêt du Pays, pourquoi le renvoyer ?
19.OK et bravo…. Sans oublier ATN et le CESmachin qui coûte 126 millions/an et ne sert à rien.

Phil a dit…

Merci Taram pour tes propositions.
Concernant les point 5 et 14, les girouettes qui changent de camps, tu parles de liberté individuelles mais ce sont des gens qui négocient des voix qui ne leur appartiennent pas; ils sont élus pour une chose et en font une autre... mais effectivement c'est humain ;-)
Concernant le point 15, les ministres devraient être capable de montrer des diplômes ou des expériences professionnelles réussies dans le domaine du ministère, afin d'éviter les embauches par copinage.

Taram a dit…

En fait, ceux qu'on a surnommé les "girouettes" pour la plupart n'en sont pas (je parle de ceux des autres archipels que les IDV). Car ils n'ont pas été élus sur des listes avec entête OMT, GTS ou GF mais sur des listes dont ils sont à la tête (Tuhaa Pae..., Te Henua Enata, Raromatai...,Te Niu Hau Manahune).
Par contre les vrais "girouettes" sont les 6 Rautahi, Heifara, SLAM, Clarentz, Hiro, Chantal(?), Philip(?), Tilda(?), Teva(?)... avec une exception pour Yip et Justine qui battent les reccords. D'où l'intérêt d'avoir une circonscription unique et une liste unique ; tout les élus doivent être des élus de la Polynésie et non des élus de Tuhaa Pae, Ua Pou ou Hitiaa... Pour que les archipels se fassent entendre et connaitre, il y a d'autres possibilités. Donc plus de circonscriptions, ni de sections (autre nom des circonscriptions), à ma connaissance, il n'y a pour le moment qu'une seule proposition de loi électorale qui aille dans ce sens (et qui émane non d'un parti mais d'une seule personne).

Anonyme a dit…

je ne suis pas pour des listes mais , comme pour les députés en métropole, pour choisir et élire un candidat par zone (à définir) comme cela , il rendra directement des comptes à ses électeurs.

antidogme

Anonyme a dit…

et j'ajouterais que pour le projet de modication du mode électoral , plutôt que se limiter à l'avis des différents partis dits représentatifs , celui ci devrait passer par l'approbation des électeurs (référendum , choix entre plusieurs projets)

antidogme

Phil a dit…

@ antidogme > approbation par référendum: j'applaudis des deux mains! (d'une seule c'est plus dur!)

Taram a dit…

Ia ora na Anonyme post 7,
Ce que tu proposes, c'est le scrutin majoritaire tel que l'avait proposé de Gaulle en 1958. C'est à dire que l'on risque un résultat avec une très forte majorité, pire que celle avec 6 circonscriptions actuellement... et les conséquences d'un pouvoir absolu comme nous l'avons connu sous l'ère GF. C'est exactement l'inverse que je propose, toutefois avec une prime majoritaire de 25% pour conforter une majorité, l'opposition devant rester conséquente malgrè les risques d'instabilité... Cela s'appelle "La Démocratie" !

Taram a dit…

Anonyme et Phil,
Je suis aussi d'accord pour l'approbation par référendum... plutôt qu'un système "bidon" imposé par l'état.
Il serait peut-être temps, d'ailleurs, d'en venir à un référendum qui fixerait notre statut pour une ou deux décennies.

Phil a dit…

@ Taram > un référendum sur le statut ferait d'une pierre deux coups vu a probabilité pour que la population demande la départementalisation, son chomdu, son RMI... et bye-bye taramea ma! du coup, plus d'Assemblée, pas besoin de reforme du mode de scrutin!

Taram a dit…

Phil,
Ce référendum ne déboucherait pas sur la départementalisation (départements qui sont appelés à duisparaître) mais sur la régionalisation, avec une assemblée régionale, un président entouré d'un conseil ayant des compétences régionales... Tu vois où je veux en venir ?
Ce statut ne nous empêcherait pas de repartir d'un bon pied pour construire une autonomie pleine et entière... et une indépendance économique.
PS - Y a-t-il moyen de mémoriser mon pseudo et mon url ?

Phil a dit…

@ Taram, ton PS: l'idéal c'est d'avoir un compte google (une adresse gmail par exemple), comme ça tu es déjà connecté automatiquement.

Anonyme a dit…

d'accord avec toi taram pour le risque de la super majorité.
le plus que j'y voyais , c'était de pouvoir virer plus facilement les taramea et les girouettes puisqu'ils se mettraient directement en compétition et non pas cachés dans une liste.

antidogme

Taram a dit…

Anonyme post 15,
Le problème, c'est les têtes de liste qui devraient être plus vigilants dans le choix de leurs suivants. J'ai souvent eu envie de rayer quelques noms dans les listes, mais cela n'est pas possible et annulerait mon vote. La sanction de ces "taramea" ne peut se faire que par le vote, mais comment ? je n'ai pas trouvé la solution. Si Justine a changé de camp, OMT ne peut s'en prendre qu'à lui-même, car c'est lui qui l'a imposée.Le seul moyen pour éviter les transfuges, c'est la prime majoritaire et un nombre suffisamment important de représentants : j'avais proposé 47, mais 41 minimum pourraient faire l'affaire (41 comme en Guadeloupe et Martinique)
J'ajouterai aux propositions de Phil :
Les représentants nommés ministres ne retournent pas à leur poste de représentant en cas de cessation de leur fonction pour quelques causes que ce soit(comme les députés)

Etienne a dit…

35 Représentants et 10 ministres pour une petite collectivité telle que la nôtre, est parfaitement justifiée.
Un référundum sur le type de Société avant la réforme électorale et institutionnelle.
1. Désirez-vous maintenir le tatut actuel?
2. Ou bien la départementalisation ?
3. ou bien L'indépendance ?
Le type de société qui recueillerait plus de voix, ira au deuxième tour !
Celui qui recueillera plus de voix, serait le gagnant. Elaboration des lois qui dicteront la marche a suivre et les élection ses représentants etc ete etc...
Why not! Bonne semaine a tous!

Taram a dit…

Ia ora na Etienne,
Si l'on veut obtenir une certaine stabilité, il faut éviter de descendre au-dessous de 41 représentants. La comparaison avec d'autres pays n'est pas valable : la France a 577 députés pour 65.447.374 habitants, dans les mêmes proportions, cela nous ferait 2,4 représentants.
Pour un référendum sur notre futur statut, oui je suis favorable, cela pourrait nous fixer pour deux ou trois decennies.
Par contre pour tes deux dernières phrases "Le type de société qui recueillerait plus de voix, ira au deuxième tour....", j'ai pas bien compris la démarche.

Enregistrer un commentaire