jeudi 28 octobre 2010

Pour ou contre la légalisation de la pêche à la tortue en Polynésie Française?


La direction de l’Environnement veut “mettre fin à la prohibition” qui interdit la pêche et la consommation de tortues en Polynésie, et envisage de mettre en place des quotas de pêche.
Cette nouvelle a déclenché un grand émoi dans la population.
D'un côté il y a les amateurs de viande tortue qui ne veulent plus être hors la loi, et de l'autre, ceux qui craignent que les tortues ne viennent à disparaître de nos eaux.

La légalisation de la pêche à la tortue va-t-elle provoquer une baisse du nombre de tortues - voire leur disparition - dans nos eaux ou bien pensez-vous que le gouvernement peut garantir le respect des quotas et la survie de ces espèces en mettant en place des moyens de surveillance ?

Etes-vous pour ou contre la légalisation de la pêche à la tortue en Polynésie française?

Votez en bas de page...

SIGNEZ LA PETITION LOCALE
Voici le lien de la pétition locale contre la réouverture de la chasse aux tortues : http://www.petitionenligne.fr/signatures/non-au-retour-de-la-peche-a-la-tortue-en-polynesie-francaise/321

POUR AVOIR L'APPUI DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE

Signer une pétition locale, c'est bien, mais pour être sûr de se faire entendre demandons aussi à Avaast de prendre parti contre la pêche et la consommation de tortue en Polynésie.
Avaaz.org est le plus grand mouvement mondial sur internet qui implique les citoyens pour faire peser leur opinion sur les décisions politiques à travers le monde.
Avaast invite les citoyens à proposer des campagnes. Plus nous serons nombreux à proposer cette campagne de protection, plus nous serons pris au sérieux. Remplissez votre demande ici: http://www.avaaz.org/fr/contact/

16 commentaires:

antidogme a dit…

un lien pour signer une pétition contre le massacre

http://www.petitionenligne.fr/petition/non-au-retour-de-la-peche-a-la-tortue-en-polynesie-francaise/321

merci pour ce sondage

antidogme

antidogme a dit…

déjà 138 signatures

Anonyme a dit…

Merci antidogme.

Pehu Oe.

Phil a dit…

Selon le directeur de la Diren, Christophe Giraud, (ir)responsable du projet, "ce seront les populations, les pêcheurs, avec l’appui des scientifiques, qui détermineront les quotas pour chaque espèce, site par site et commune par commune."
Parfait, il semble que la population est déjà unanime pour un quota: ZERO !

antidogme a dit…

salut phil

tu as raison , il faut interpeller un max de monde sur tous les continents .
tous mes contacts email et tous mes amis facebook ont déjà reçu le lien.
il faut absolument faire suivre le message

374 signatures pour l'instant.

se disperser avec plusieurs sites de pétitions risque de faire perdre des signatures.

il ne faudrait pas que cela ressemble à un spam

rare sont les politiques à se prononcer sur le sujet
je sais que QBO fait une pétitition et que JCB a signé sur le site de pétition online

pour les autres silence total.

on s'en souviendra le moment venu...........

Phil a dit…

C'est vrai qu'il y a un risque de dispersion des voix sur différentes pétitions... moi j'en ai signé au moins deux plus mon sondage!
Mais au-delà du comptage des voix, c'est le REJET PAR LA POPULATION ce projet qui doit se faire entendre par tous les moyens.

Phil a dit…

La tortue verte, celle qui est consommée par les Polynésiens, n’est plus aujourd’hui visible que dans certains atolls des Tuamotu.
Par exemple, à Tikehau où l’association Te Honu Tea tente de les protéger, en 2009-2010, une seule tortue est venue pondre sur tout l’atoll!
Et l’association d’ajouter : «Comment établit-on un quota de chasse quand on ne compte qu’une seule femelle?»
Extrait d'un article de Julien Gué (29 oct. 2010): http://news.suite101.fr/article.cfm/les-tortues-marines-de-polynesie-menacees-par-le-gouvernement--a20053

antidogme a dit…

salut

N° 471 O.T

les politiques commenceraient ils à réagir ?

il faut qu'ils prennent position maintenant

on est fiu des promesses juste avant les élections
action , position
maintenant pas devant les urnes

Mimi Mato a dit…

1236 et c'est férié depuis le lancement. J'ai vu quelques politiques (O.T., Nicole, Puchon, Ceran-Jerusalemy, ...) des pros (Molle, Pouliquen, ...) et des associations.
Ça va donner quand ça sortira du confidentiel.

MM.

Poerani a dit…

qui peut m'expliquer pourquoi et comment un ancien président de l'association Te honu tea peut dire que la fin de la prohibition est une solution valable ? sur quels critères, sur quels comptages ?
On va supposer qu'il a largement les compétences et qu'il a les données ? Qu'il explique
Maintenant, il est vice président d'une association de protection des cétacés... Va t'il arriver aux mêmes conclusions concernant les baleines et les dauphins ? Il fait peur ce vétérinaire ou alors il est plus intelligent que tout le monde.

Phil a dit…

Pour sauver l'espèce en danger d'extinction, des indigènes ont renoncé à manger de la tortue, au risque de trahir leurs coutumes ancestrales. C'est pas en Polynésie, mais en Colombie...
"C'est une lutte contre la culture de mes ancêtres. J'ai grandi en mangeant de la tortue et j'ai élevé mes enfants avec l'argent que j'obtenais en les chassant. Désormais, elles se font de plus en plus rares. Les filets reviennent vides. Il est temps de les sauvegarder pour nous sauver aussi", témoigne Olegario Choles.
Source: AFP, 5 novembre 2010

antidogme a dit…

bonsoir
à en croire le site tahititoday , le gouvernement ne voudrait pas autoriser la pêche aux tortues et donc renierait les paroles de docteur maboule...

Phil a dit…

Giraud se déballonne: ""on a mal interprété mes paroles"!!
Ouais, ça doit être ça, on a mal compris...

Poerani a dit…

ah ah ah...comme d'hab... c'est un gros problème çà.

clément a dit…

Difficile à virer le gars... secrétaire général du parti de Tanseau !

Mimi Mato a dit…

Tanseau, Tanseau, Tant sot.
Donc indéboulonnable, le ténia ?

Qu'est-ce qu'il va nous pondre en suivant ?
- Une coopération avec le Japon pour une reprise participative à la chasse à la baleine, puisqu'il émarge dans ce milieu-là aussi ?
- Des restos de viande de chien branchés sur les fourrières, puisqu'il est soi-disant véto ?
- Pire, puisqu'il peut ?

Quand un "administratif" de base fait une connerie aussi grosse que celle-là le jour de sa nomination, il est "muté" la semaine suivante et dans un vrai placard "waterproof".

Quand c'est un popoti on attend avec impatience et avec le sourire sa monstrueuse connerie suivante en le laissant dans la place.

C'est bô la solidarité entre parasites sociaux !

Toujours les mêmes qui en payent la facture.
=> Dehors !

MM.

Enregistrer un commentaire