lundi 7 mars 2011

Steeve Hamblin: "Je refuse de rentrer dans ce jeu politique... car ce n'est rien d'autre !"

Teva Rohfritsch avait appelé "ses amis" Steeve Hamblin et Moana Greig à démissionner du gouvernement. Steeve Hamblin vient de déclarer à Tahiti Today:  "Je refuse de rentrer dans ce jeu politique... car ce n'est rien d'autre !" "Je souhaite poursuivre mon travail au service de notre pays. Non, je ne démissionnerai pas "


"Croyez moi, ça m'a fait plutôt mal de voir notre gouvernement se diviser ainsi. Nous formions une belle équipe. Nous avons traversé de dures épreuves tous ensemble. Je sers mon pays, tout simplement, je n'obéis aveuglément à personne et je refuse d'entrer dans ce turbo devenu historique, cette querelle ou ce jeu politique... car ce n'est rien d'autre !".

Ministre de l'économie, Steeve Hamblin a accepté de récupérer les portefeuilles de Teva Rohfritsch: Économie et Commerce extérieur.


En italique, des extrait de l'interview de Tahiti Today publiée ce matin (lundi 7 mars). Lire l'interview complète sur le site de Tahiti Today.

QBO: A force de jeter de « l'essence » vous allez « mettre le feu à la maison Polynésie » !

Quito est sorti de sa réserve habituelle pour dire sur Facebook son sentiment sur l'appel du collectif "ça suffit !": "Si certains représentants à l'APF sont si « sincèrement soucieux » du bien-être de la population, ils pourraient tous démissionner, ainsi que leurs suivants de liste, renoncer à toutes leurs indemnités et provoquer alors des élections territoriales anticipées...?

A force de jeter de « l'essence » sur les « braises du désespoir » qui couvent dans une partie croissante de notre population et surtout parmi les jeunes, vous arriveriez éventuellement à « mettre le feu à la maison Polynésie »...

Est-ce vraiment cela que vous essayer de « provoquer »… ?
Il serait grand temps de « calmer le jeu » et de nous mettre tous au TRAVAIL...!"


Réponse d'un membre du collectif: "(Cet appel) "peut justement éviter les "braises du désespoir", le désespoir, il apparait quand les gens n'ont plus la possibilité de s'exprimer, et la en effet ça devient dangereux car c'est incontrôlable.
Tant qu'ils ont l'occasion de s'exprimer et d'être entendu c'est au contraire une lueur d'espoir qui continue a briller....."


Extraits de commentaires publié hier sur Facebook.

1 commentaires:

Anonyme a dit…

je pense qu'il faut laisser la justice faire son travail... et on est pas au bout de nos surprises...une fois les irresposables écartés des listes, les élections pourront se tenir plus sereinement. c'est à mon avis ce qu'attend peinard l'état pour ensuite faire le nécessaire. se précipiter maintenant serait prendre le risque de voir de nouveau les mêmes resortir des urnes...et comme tout le monde dit en ce moment, SA SUFFIT.

Enregistrer un commentaire