dimanche 15 mai 2011

Khan Stay Lubrick

FMI: Femme de Ménage Incluse ?... ou en sus ?
 Avant de se retrouver propulsée à la Une de la presse internationale, l'information de l'arrestation de Dominique Strauss-Kahn, pour "agression sexuelle" présumée, a d'abord été diffusée sur Twitter. Le premier à l'avoir évoquée sur le réseau était un jeune militant UMP et certains y ont vite vu la trace d'un possible coup monté.

C'est un membre des Jeunes Populaires (UMP), Jonathan Pinet, ayant notamment participé au lancement d'un site dénonçant "les mensonges de la gauche", qui a publié l'affaire sur Twiter avant même les medias. Arnaud Dassier, ancien directeur de la campagne sur Internet de Nicolas Sarkozy, a été lui aussi l'un des plus prompts à commenter la nouvelle. Il avait par ailleurs joué un rôle important dans le buzz médiatique qu'a connu récemment l'affaire dite "de la Porsche".

Simple coïncidence ou véritable opération com' contre DSK ?

Henri de Raincourt, ministre de la coopération, était l'invité dimanche soir de l'émission "Internationales", en partenariat avec TV5, RFI et Le Monde.

A la question, "excluez-vous l'hypothèse d'un piège monté contre DSK ?", le ministre répond: "je n'exclu rien du tout. Il faut être prudent et responsable. Mais si cette hypothèse s'avère vraie, permettez-moi de vous dire que ça ne serait pas à la gloire de ceux qui l'auraient tendu."

UMP: "Il ne faut pas donner l’impression de se réjouir"

“C’est arrivé comme prévu” confie un poids lourd de la droite au journal Le Monde, alors que beaucoup ne se disent pas surpris que DSK tombe sur la Porsche et ses relations aux femmes. “Maintenant, Hollande a toutes ses chances. Mais il faut réfléchir à la manière de réagir. Il ne faut pas donner l’impression de se réjouir ou de se précipiter” continue ce ténor de la majorité.

“Il existe une sorte de jubilation, car ces types ne cessent depuis des années de nous donner des leçons de morale et de vertu, analyse un ministre.

 DSK -"le perv"- à la une du tabloïd New York Daily News 

DSK est connu pour ça. Il y a eu des précédents. Un reportage l'accable:


Ses avocats ont déjà annoncé que DSK plaiderait non-coupable ce qui ouvrirait la voie à un procès – contrairement à la procédure dite du "plaider-coupable" qui permet un accord entre accusation et défense sur une peine allégée, si l'accusé reconnaît sa culpabilité.

Même avocat que Michael Jackson

Dominique Strauss-Kahn sera défendu par Me Benjamin Brafman, connu pour avoir défendu Michael Jackson accusé d'attentat à la pudeur sur mineur.

"Brafman est connu pour soit remporter ses procès, soit négocier des accords, écrit l'agence, avant de citer ledit Brafman : "La plupart des gens qui viennent me voir sont dans des situations vraiment, vraiment désespérées". 


 DSK sort du commissariat de Harlem menotté.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire