dimanche 1 mai 2011

Obama descend Ousama


« Justice est faite. » Barack Obama a annoncé ce lundi matin la mort du numéro un d'Al Qaeda, tué lors d'un raid au Pakistan.
Après une traque de près de dix ans, l'ennemi public numéro un des Etats-Unis, Oussama Ben Laden, est mort. Il a été tué au Pakistan par les forces spéciales américaines, qui l'ont retrouvé dans une grande résidence gardée et sécurisée à deux heures au nord d'Islamabad.
L'opération – un raid par hélicoptères – a duré 40 minutes, dans une zone habitée. Quatre autres personnes ont été tuées au cours du raid.
Barack Obama a indiqué que le leader d'Al Qaeda avait été tué par une balle à la tête, et qu'il avait été inhumé « en mer ». Les raisons de ce choix n'ont pas été précisées, sans doute pour éviter qu'une tombe ne devienne un lieu de culte pour les disciples de Ben Laden.

Après dix ans d'effort, la superpuissance a eu raison de l'homme traqué qui la narguait. Des Américains sont descendus dans les rues en criant « USA, USA ! ». George W. Bush, qui enrageait pendant ses deux mandats de ne pas réussir à capturer Ben Laden, a salué ce « triomphe ».

Il existe des dizaines de groupes « franchisés » se réclammant de l'idéologie d'Al Qaeda, mais agissant de façon autonome.

Certains d'entre eux tenteront sans doute d'organiser des représailles pour venger la mort de leur leader. Mais ce dernier ne sera pas forcément transformé en martyr : sa mort pourrait marquer le déclin de l'influence de l'organisation. Les révolutions arabes et la formidable aspiration à la liberté et à la démocratie qu'elles ont portée lui ont déjà donné un coup de vieux.

Source: Rue89

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire